Le diabète

Hypertension 3 étapes, 3 degrés, risque 4: de quoi s'agit-il?

L'hypertension est une maladie. Qui au cours des dernières décennies a reçu la distribution la plus large parmi tous les segments de la population. La maladie, le symptôme principal est une augmentation significative de la pression artérielle pour plusieurs raisons.

Dans un rapport de l'Organisation mondiale de la santé, il est signalé que l'hypertension se produit dans chaque seconde habitant de la Terre.

Par conséquent, le problème du diagnostic et du traitement de cette maladie a été mis en avant. Ceci s'applique à tout le monde et laisse les symptômes absolus apparaître plus souvent chez les personnes âgées, mais il y a une progression décevante - l'hypertension est plus jeune, affectant les moins de 30 ans et même les plus jeunes.

Souvent, les gens ne font pas attention aux manifestations éphémères de la pression artérielle jusqu'à ce que la maladie se déclare jusqu'aux stades 3 et 4, respectivement. Ce sont ces états marginaux qui sont les plus dangereux. Qu'est-ce que l'hypertension 3 degrés et d'où vient-elle?

Hypertension et hypertension

Le nom scientifique de la maladie est l'hypertension artérielle, les autres analogues ne sont que des synonymes et des synonymes dépassés. Elle est de deux types.

L'hypertension (le terme médical est primaire ou hypertension artérielle essentielle) est une augmentation persistante et prolongée de la pression artérielle d'origine inconnue.

Cela signifie que la cause de ce trouble n'est toujours pas connue de la science et que tout repose uniquement sur des hypothèses.

On pense qu'il existe environ vingt gènes dans le génome humain qui influencent d'une manière ou d'une autre le travail du système de contrôle de la pression artérielle. Cette maladie représente plus de 90% de tous les cas. Le traitement consiste à éliminer les symptômes dangereux et à en éliminer les conséquences.

L'hypertension secondaire, ou symptomatique, survient lors de maladies et de troubles des reins, des glandes endocrines, d'innervation déformée et de dysfonctionnements du centre vasomoteur de la médullaire allongée, stressants et dus à un traitement médicamenteux, également appelés iatrogènes.

Cette dernière catégorie comprend l’hypertension provoquée par l’utilisation de médicaments hormonaux au cours du traitement pendant la ménopause ou pour la contraception.

Il est nécessaire de traiter cette hypertension par étiologie, c'est-à-dire d'en éliminer la cause principale, et non simplement d'abaisser la pression.

Étiologie et pathogenèse de la maladie

À l'ère du génie génétique, il n'est pas difficile de déterminer que l'hérédité est le facteur dominant en cas de pression accrue. Il est fort probable que si vos parents se plaignent d'une augmentation constante de la pression artérielle, la maladie vous sera transmise.

La suivante en importance, mais pas en fréquence, est la particularité des citadins - une fréquence élevée de situations stressantes et un rythme de vie élevé. Il a été scientifiquement prouvé qu'avec des surcharges psycho-émotionnelles importantes, des groupes de neurones se détachent des circuits neuronaux courants, ce qui entraîne une violation de leur interrégulation. Le décalage dans la direction des centres d'activation est inextricablement lié à une augmentation de la pression artérielle.

Les facteurs de risque désignent les groupes de personnes présentant un risque accru de développer une hypertension.

Ceux-ci comprennent:

  1. Personnes plus âgées. On pense que toutes les personnes âgées de plus de 50 ans souffrent d'hypertension artérielle, même si elles n'en ressentent pas les symptômes primaires. Cela est dû à une diminution de l'élasticité des vaisseaux, ce qui a pour conséquence leur capacité compensatoire à résister à la force des contractions cardiaques. De plus, avec l'âge, le risque d'athérosclérose des gros vaisseaux augmente, ce qui entraîne un rétrécissement de leur lumière et un soi-disant mouvement réactif du sang (comme une buse d'avion) ​​à travers un petit trou situé au centre de la tige de plaques graisseuses.
  2. Les femmes Des études montrent que les filles et les femmes sont plus susceptibles que les hommes de souffrir d'hypertension. La raison en est un arrière-plan hormonal puissant, qui augmente pendant la grossesse et disparaît brusquement au début de la ménopause. Les œstrogènes produits par les ovaires réduisent la pression artérielle, mais ils ne dominent que la moitié du cycle menstruel. Lorsque leur production cesse complètement, les femmes commencent à être dérangées par les symptômes de l'hypertension.
  3. Déséquilibre minéral. Cette catégorie peut être déterminée comme étant une dépendance à une nourriture trop salée, ce qui améliore la réabsorption d'eau dans les tubules du néphron et contribue à une augmentation du volume sanguin circulant, ainsi qu'à une réduction de l'apport en calcium. En tant qu'ion cardiaque principal, il est nécessaire au bon fonctionnement du myocarde. Sinon, des arythmies et une pression artérielle élevée sont possibles, ce qui entraîne une augmentation de la pression.
  4. L'alcool et le tabagisme. Les habitudes néfastes elles-mêmes sont incroyablement nocives. Elles endommagent également les membranes internes et élastiques des vaisseaux sanguins, ce qui nuit à leur capacité à s'étirer et à se contracter de manière adéquate au rythme de l'onde de pouls. La réduction sporadique constante des vaisseaux sanguins due à l'action de la nicotine et de la fumée de cigarette entraîne une violation de l'innervation et une pathologie vasculaire.

En outre, l'un des facteurs est la présence d'obésité et de diabète. Le surpoids est inextricablement lié à l'hypodynamie. Une telle personne hypertensive mène un mode de vie inactif, en raison du manque d'exercice régulier, ses vaisseaux sanguins perdent leur élément musculaire et ne répondent pas à la régulation du système nerveux autonome.

De plus, le taux de lipides athérogènes, qui s'infiltrent dans l'endothélium des vaisseaux sanguins et agissent de manière dégradante sur eux, augmente.

Cette dystrophie est multipliée par le diabète sucré, en raison du dysfonctionnement de la chaudière métabolique des glucides, les graisses sont faiblement oxydées et se décomposent, ne sont pas digestibles et circulent dans le sang.

Taux d'hypertension artérielle et résultats possibles

La clinique distingue quatre classes fonctionnelles de la maladie hypertensive, chacune ayant une approche particulière pour diagnostiquer et traiter

En outre, il existe plusieurs groupes à risque pour le développement de complications de la maladie.

Les groupes à risque dépendent de la présence de certains facteurs qui compliquent l’évolution de la maladie.

La classification suivante de l'hypertension artérielle en fonction de l'augmentation de la pression est possible.

  • Grade 1 - systolique 140-159 / diastolique 90-99 mm Hg. Art.
  • Degré 2 - systolique 160-179 / diastolique 100-109 mm Hg. Art.
  • Grade 3 - systolique 180+ / diastolique 110+ mm Hg. Art.
  • Hypertension systolique isolée - systolique 140+ / diastolique 90.

De cette classification, il est évident que le plus dangereux est le degré 3, qui présente la pression la plus élevée, la crise préhypertensive. Le degré est déterminé par une mesure de pression ordinaire selon la méthode de Korotkov, mais ne porte pas d'indications cliniques. Afin de refléter les modifications des organes les plus sensibles à une augmentation de la pression artérielle (les «organes cibles») et leurs conséquences possibles, une classification par étapes a été développée. Ces organes comprennent le cerveau, le foie, les reins et les poumons. Les signes principaux sont des hémorragies dans le parenchyme de l'organe, avec violation de sa fonction et développement d'une déficience.

Étape 1 - aucun changement dans les organes cibles n'a été détecté. Le résultat de cette hypertension est la récupération du patient avec la bonne approche du traitement.

Stade 2 - si au moins un organe est affecté, le patient est à ce stade de la maladie. À ce stade, il est nécessaire de procéder à un examen de la zone touchée et de consulter un spécialiste. ECG, échocardiographie, examen par un oculiste de la présence de rétinopathie lors de l’examen du fond d'œil (le symptôme le plus informatif et le plus facilement diagnostiqué au moment présent), test sanguin général et biochimique, analyse d'urine.

Étape 3 - un état proche de la survenue d'une crise hypertensive. Caractérisé par la présence de lésions multiples et étendues de plus d'un organe cible. Ceux-ci peuvent inclure: accident vasculaire cérébral hémorragique et ischémique due encéphalopathie vasculaire angiopatiymogzovyh différente genèse de la maladie coronarienne (maladie coronarienne) avec des symptômes de l'angine de poitrine (douleurs à la poitrine qui irradie dans le bras gauche, du cou, de la mâchoire), l'infarctus du myocarde, suivie par des changements nécrotiques et toxiques - Syndrome de Dressler, syndrome de reperfusion et choc cardiogénique. Cela entraînera des dommages à la barrière rénale, entraînant l'apparition d'une protéinurie, des processus de filtration et de réabsorption du plasma sanguin dans le néphron, ainsi qu'une insuffisance rénale aiguë. Les grands vaisseaux seront affectés par ce qui suit, qui se manifestera par un anévrisme de l'aorte, une athérosclérose massive et des lésions des artères coronaires. La rétine est très sensible aux pressions artérielles élevées, qui se manifestent par des lésions du nerf optique et des hémorragies intraoculaires. Cette étape nécessite des mesures décisives pour compenser les processus destructeurs de la drogue.

L'étape 4 est une condition terminale qui, si elle persiste plus d'une semaine, entraîne une invalidité irréversible.

En outre, il existe plusieurs groupes à risque pour le développement de complications:

  1. le premier est qu'au moment de l'examen, il n'y a pas de complications et que leur probabilité de développement sur 10 ans peut atteindre 15%;
  2. la seconde - il y a trois facteurs et le risque de complications ne dépasse pas 20%;
  3. le troisième - la présence de plus de trois facteurs a été révélée, le risque de complication est d'environ 30%;
  4. Quatrièmement, des dommages graves aux organes et aux systèmes sont détectés, le risque de développer une crise cardiaque et un accident vasculaire cérébral est supérieur à 30%.

Sur la base de ce qui précède, il devient clair que l'hypertension est le risque de stade 3 4. En termes simples, la maladie est mortelle.

Traitement de l'hypertension

L'hypertension artérielle de grade 3, risque 4, nécessite des soins d'urgence et ne tolère pas les retards. Complications du plus désagréable - crise cardiaque, accident vasculaire cérébral, insuffisance rénale.

Afin de ne pas attendre une crise hypertensive, il est nécessaire d'appeler une ambulance dès que possible en cas de symptômes alarmants principaux - pression systolique supérieure à 170, maux de tête renversés sourds, nausées d'origine centrale dues à une pression intracrânienne élevée (après des vomissements avec une telle nausée, l'état n'est pas soulagé) acouphènes dus à une augmentation du flux sanguin, une douleur brûlante derrière le sternum, une faiblesse des membres et un engourdissement.

Peut-être le sentiment de "chair de poule" sous la peau, la détérioration progressive de la mémoire et la perte de capacités intellectuelles, une déficience visuelle.

Dans un tel état, les charges physiques, les mouvements brusques sont contre-indiqués, il est strictement interdit aux patients de subir une intervention chirurgicale, d'accoucher, de conduire une voiture.

Les recommandations des spécialistes consistent à utiliser un large éventail de médicaments, chacun d’eux affectant son propre segment de la chaîne de la pathogenèse.

Préparations du groupe principal, principalement utilisées pour l'hypertension:

  • Les diurétiques de l'anse bloquent le transporteur de Na + K + Cl dans la partie ascendante de l'anse du néphron de Henle, ce qui réduit la réabsorption des liquides, l'eau ne retourne pas dans le sang et est fortement excrétée par le corps. Le volume du sang circulant diminue, et avec lui la pression sanguine. Le Furosémide (ou Lasix), l’Indapamide (également appelé Indap ou Arifon) et l’Hydrochlorothiazide font partie de ces médicaments. Utilisé le plus souvent, car peu coûteux par rapport à ses pairs.
  • Bêta-bloquants. Réduisez la contractilité du cœur, qui a augmenté dans l’hypertension de grade 3, en bloquant les synapses adrénergiques du myocarde. Les médicaments de ce groupe comprennent Anaprilin (Propranolol), Aténolol (Atebene), Kordanum, Métoprolol (il existe des formes Spicicor, Corvitol et Betalok), Nebivalol. Il est nécessaire d’utiliser ces médicaments conformément aux instructions, car une pilule supplémentaire peut entraîner des troubles de la conduction, de l’automatisme et des arythmies.
  • Inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine. L'angiotensine augmente considérablement la tension artérielle et si sa production est interrompue au niveau de l'angiotensinogène tissulaire, vous pouvez alors soulager rapidement et efficacement les symptômes de l'hypertension de grade 3, même en cas de risque 4. Les représentants les plus connus du groupe sont Captopril (Capoten), Captopress, Enap (Renitec), Lisinopril. Le blocage possible directement au récepteur de l'angiotensine signifie le Losartan.
  • Les antagonistes du calcium - la nifédipine et l'amlodipine - diminuent la force du rythme cardiaque et le volume de la poussée sanguine, abaissant ainsi la pression artérielle.

Prévenir GB et crise hypertensive peut être à la maison. La méthode repose sur un régime alimentaire strict, principal moyen d’influence thérapeutique, en particulier sur l’utilisation du tableau n ° 10 légèrement salé de Pevzner.

Il comprend du pain de blé, des viandes maigres, des salades riches en fibres, des œufs durs, des boissons à base de lait fermenté et des soupes. Assurez-vous de limiter votre consommation de sel à 6 grammes par jour. Les méthodes populaires sont les sédatifs - la valériane, l’air de mère, la menthe poivrée, l’aubépine.

L’hypertension de stade 3 est décrite dans la vidéo de cet article.