Le diabète

Si la glycémie est de 5,6, que devrait-on faire?

Le diabète sucré est une maladie très désagréable, accablée de nombreuses complications et nécessitant une surveillance constante. Pour comprendre à quels indicateurs vous devriez penser à votre santé et commencer à «sonner l'alarme», vous devez connaître certaines caractéristiques de l'apparition de cette maladie.

L’indicateur 5.6 est-il dangereux ou ne vous inquiétez-vous pas? Mais peut-être est-il exagéré pour un groupe de la population et est-ce la norme pour l'autre? Dans tous les cas, lorsque vous avez soudainement trouvé des résultats de test un peu trop élevés, vous devez vous ressaisir et vous calmer.

L’état de santé de toute personne est entre ses propres mains et vous pouvez enrayer toute maladie, si vous reconnaissez les symptômes à temps, consultez votre médecin et commencez le processus de traitement.

Comment se fait l'ajustement de la glycémie?

La principale hormone qui réduit les indicateurs de "sucre" est l'insuline. La place de sa production dans une "production" interne complexe réside dans le pancréas, notamment dans les structures des cellules bêta, mais les facteurs croissants sont des hormones de nature différente, parmi lesquelles les principales sont:

  1. Le glucagon, le domaine de sa synthèse dans le corps humain, sont également des cellules pancréatiques, mais d’autres réagissant à une diminution du taux de sucre au-dessus du niveau normal;
  2. Les représentants de la "famille" d'hormones qui se forment dans les glandes surrénales sont appelés adrénaline et noradrénaline.
  3. Il existe une autre classe qui mange, les glucocorticoïdes;
  4. Dans le cerveau ou l'hypophyse, il existe des commandants des hormones;
  5. Dans le mécanisme complexe des organes internes humains, il existe également des substances ayant des propriétés similaires à celles des hormones, elles augmentent également le glucose dans une certaine mesure.

Cette liste prouve combien d'hormones ont pour fonction d'augmenter le sucre et une seule insuline agit pour le réduire.

Le système végétatif, en fonction de l'état de la personne, stimule les processus d'équilibre hormonal. Une section de ce système (parasympathique) diminue le niveau et l'autre section (sympathique) l'augmente.

Quelle est la différence entre les taux de glucose de différents sexes?

Pour mieux et plus précisément comprendre les fluctuations de niveau pendant une certaine période, il est nécessaire de mener une étude et de passer un test sanguin de sucre. Il est impossible de consommer des aliments 9 à 10 heures avant l'échantillonnage du matériel à l'étude, sinon le résultat ne sera pas précis.

L'eau et le thé sont interdits, il est recommandé de dormir correctement. Ce n'est que dans des conditions aussi strictes que vous pouvez vous attendre à des performances précises.

Une circonstance aggravante particulière peut servir de maladie infectieuse. Les médecins agissent de deux manières: soit ils attendent la guérison, soit ils ne sont pas obsédés par ce fait et ne le prennent pas en compte.

C'est important! Des études de laboratoire précises et à long terme ont prouvé que l'indicateur de glucose dans la composition du sang était indépendant du sexe.

Et la population masculine et féminine a les mêmes normes:

  • Le sang d'un doigt devrait avoir les données 3,3 - 3, 5;
  • Le sang veineux diffère de plusieurs unités: 4.0–6.1.

Lorsqu'un patient prend une analyse à jeun, les résultats sont quelque peu différents, à savoir 5,6 à 6,6 mmol par litre. On peut alors parler d'un certain basculement vers la plus grande sensibilité à l'insuline.

Ainsi, ces résultats suggèrent que si vous ne faites pas attention à ce fait à temps et ne commencez pas de traitement, cette situation peut se transformer tôt ou tard en un diabète dans toute sa splendeur.

En règle générale, les médecins sont invités à vérifier l'exactitude du diagnostic et sa confirmation finale par un apport spécifique de glucose en comprimé.

Si vous obtenez un résultat à jeun, le résultat sera supérieur à 6,7 mmol / litre. Il s'agit d'une confirmation de la maladie, mais il ne s'agit pas encore du dernier recours.

Il y a plusieurs autres étapes:

  1. Des études répétées pour identifier le niveau de glucose;
  2. Test de glycémie;
  3. L’étude du niveau d’hémoglobine glyquée, final et proche de l’idéal de précision, par exemple dans la phrase finale.

Il y a quelques années, de tels tests n'étaient possibles que dans les conditions d'une polyclinique, après une longue file d'attente et une dépense d'énergie considérable. Désormais, tout est différent. Rien n’affectera les résultats et ne déroutera pas le médecin, car toute personne peut mesurer le sucre sans quitter son domicile avec un appareil spécial - un glucomètre.

Comment utiliser cet appareil correctement

Le lecteur de glycémie est en effet une chose très utile, en particulier pour les personnes âgées, qui au fil des ans ont un risque accru de diabète.

  • Faites-en une règle, avant d’utiliser un gadget, étudiez ses instructions;
  • La vérification du niveau de sucre se fait uniquement avec l'estomac vide, au mieux le matin;
  • Avant de percer votre doigt, lavez-vous soigneusement les mains et pétrissez les doigts à partir desquels du sang sera prélevé.
  • Essuyez le site d'injection avec une solution d'alcool;
  • Le doigt doit être percé sur le côté avec un scarificateur sur le mètre;
  • Essuyez la première goutte avec un coton, laissez tomber la seconde sur le test à rayures;
  • Nous l’insérons dans le gadget et attendons un verdict qui s’affiche directement sur le tableau.

C'est important! Après avoir mangé et mesuré le sucre, le résultat alarmant est un chiffre supérieur à 7,8 mmol / litre. Les bas scores sont aussi une alarme. Le niveau inférieur à 4 mmol / litre n’est pas normal et nécessite des recherches supplémentaires.

Normes pour les enfants:

  1. De la naissance à un an - 2,8 - 4, 4 mmol / l;
  2. De 1 à 5 ans - 3,3 à 5,0 mmol / l;
  3. En outre, la norme comme chez les adultes.

Les femmes enceintes se distinguent par des indicateurs particuliers, car pendant cette période énergivore par bébé, elles sont plus sensibles à l'insuline, l'énergie libérée par le corps est nécessaire au maquillage du fœtus et au maintien de l'organisme maternel pendant la restructuration.

Nombre normal pendant la grossesse - 3,8 - 5, 8 mmol / l. S'il est déjà 6, 1, il devient nécessaire de tester la tolérance.

Pendant toute la durée de la grossesse, les femmes sont souvent sujettes au diabète gestationnel. Qu'est-ce qui se passe à l'intérieur de la mère? Les tissus maternels deviennent résistants à l'insuline personnelle, elle est obtenue par le travail du pancréas.

Une situation similaire se développe aux deuxième et troisième trimestres et il y a une chance que tout passe après la naissance de l'enfant, mais ce n'est pas toujours le cas. Sinon, la mère devient diabétique.

Pour cette raison même, l’un des tests les plus importants est l’étude du niveau de glucose dans le sang. La situation devient plus compliquée si la femme enceinte a souffert de diabète ou est elle-même sujette à l'obésité.

Les résultats

Cela vaut-il la peine ou non de "battre les cloches" lorsque le niveau de sucre correspond à 5,6? Non, dans ce cas, vous pouvez vivre en paix et ne pas paniquer. La situation est sous contrôle et le danger est présent.

Il convient de rappeler que la base d'une bonne santé est constituée de trois "baleines": un mode de vie sain, une nutrition adéquate et une bonne humeur.

Si vous vous en tenez à un régime et à un effort physique raisonnable, aucune maladie ne peut vous attaquer. N'oubliez pas le soutien de l'immunité et ne vous inquiétez pas des bagatelles. La vie est donnée à l'homme pour profiter de toutes les données au cours de la journée.

Les avis

Elena Je vais vous parler de ma fille. Le fait est qu’elle était très nerveuse à cause de l’examen et que son taux de sucre est passé à 7,5. Elle a reçu un diagnostic de diabète. À la fin des examens, le sucre est revenu à la normale, mais personne n’a pris le diagnostic, elle a pris les pilules et est enregistrée à la clinique. Il s'avère que l'enfant est simplement devenue nerveuse, mais les médecins ont été réassurés et l'ont identifiée comme diabétique.

Dmitri. Je suis constamment au niveau entre la norme et la maladie. Les résultats fluctuent tous les six mois. J'essaie de me calmer et de me guérir. Asseyez-vous simplement au régime, refusez les cornichons, puis le sucre redevient normal. Fluctuations dans la gamme de 6.1 - 8.5. Je ne prends aucun médicament, je vis une vie bien remplie, la seule chose à laquelle j'ai complètement refusé, c'est l'alcool.