Complications du diabète

Que se passe-t-il avec l'hypofonction et l'hyperfonction du pancréas?

L'hypofonction et l'hyperfonction du pancréas sont étroitement associées à l'apparition et à la progression de pathologies dans les tissus de l'organe.

L'hypofonction se développe le plus souvent, mais dans certaines situations, l'activité des cellules du corps est renforcée. Cette situation conduit au fait que le patient a révélé une hyperfonction du pancréas. Une telle violation se produit très rarement et accompagne généralement la progression de maladies graves dans le corps.

Fondamentalement, l'hyperfonctionnement de l'organe se manifeste par une augmentation du contenu en insuline dans le sang.

Causes de l'activité fonctionnelle accrue des cellules

Les raisons provoquant une augmentation de l'activité des cellules du tissu pancréatique glandulaire peuvent ne pas toujours être associées à des troubles de l'organe.

L'augmentation de l'activité des tissus glandulaires peut être due à un traitement incorrect ou inadéquat du diabète sucré, lorsque davantage d'insuline est injectée dans l'environnement interne du corps que celle requise par la procédure d'ajustement.

Cette situation se produit lorsque la posologie des médicaments est mal calculée ou après l'administration de médicaments à jeun.

De plus, la cause d'une activité sécrétoire accrue peut être le développement d'insulomes.

L'insulome est une formation ressemblant à une tumeur qui se développe à partir de l'îlot de Langerhans. Un tel néoplasme dans les tissus pancréatiques entraîne une augmentation de la production d'insuline. Une telle tumeur est bénigne et ne forme pas de métastases, mais l'hyperfonctionnement du pancréas qui en résulte entraîne le développement de complications graves dans le corps qui peuvent causer des dommages importants au corps en l'absence d'un traitement adéquat.

La formation de certains types de tumeurs dans le cerveau entraîne également une augmentation de l'activité de sécrétion des cellules.

Symptômes caractéristiques de l'état pathologique de la glande

Quels symptômes apparaissent avec une augmentation de l'activité sécrétoire et que se développe-t-il avec l'hypofonction pancréatique?

L'apparition de symptômes caractéristiques associés à une activité accrue des cellules pancréatiques est associée à l'apparition et à la progression d'une hypoglycémie dans le corps du patient.

L'hypoglycémie est la principale manifestation de l'hyperactivité sécrétoire des tissus organiques.

Les symptômes caractéristiques de cet état pathologique au moment de l'exacerbation de la violation sont les symptômes suivants:

  1. Le matin, le patient est difficile à naviguer. Très souvent, il répète les mêmes mouvements et les mêmes mots et peut également réagir de manière inappropriée aux questions posées.
  2. L'agitation psychomotrice se manifeste, souvent le patient ne trouve pas de place pour lui-même, cela fait souvent penser aux autres qu'une personne est en état d'ébriété.
  3. Un patient peut avoir des crises d'apparence semblable à l'épilepsie, mais qui durent beaucoup plus longtemps.
  4. Chez les humains, la transpiration augmente, la pression artérielle augmente fortement et le rythme des contractions cardiaques peut être perturbé.
  5. La progression de l'hypoglycémie conduit à une altération de la conscience, allant jusqu'à la confluence de la personne dans le coma hypoglycémique.

Entre les périodes d’exacerbation chez l’homme ont révélé des symptômes d’hypoglycémie chronique:

  • lésion des noyaux des nerfs facial et endopharyngé et, par conséquent, des blessures provoquant une paralysie des muscles faciaux;
  • troubles des réflexes tendineux et apparition de réflexes patulaires;
  • il y a une diminution de la mémoire et de la performance mentale.

Les symptômes de réduction de l'activité sécrétoire dépendent des caractéristiques individuelles du patient.

Les signes fondamentaux d’une telle violation sont les suivants:

  1. Déshydratation.
  2. Sensation de sécheresse dans la bouche.
  3. Augmentation de la miction.
  4. Perte rapide de poids corporel.
  5. Nausée et envie de vomir.
  6. L'apparition d'une douleur localisée dans l'abdomen.
  7. L'apparence de confusion.
  8. L'apparition de la fatigue et une panne générale.

Ces signes peuvent être des signes avant-coureurs de l'apparition et de la progression d'un patient souffrant de coma diabétique.

Une perturbation de l'activité sécrétoire survient dans les tissus pancréatiques le plus souvent à la suite d'une pancréatite.

Les violations de l'activité intrasécrétoire sont le plus souvent accompagnées d'une activité exocrine réduite du tissu glandulaire, qui s'accompagne de troubles du fonctionnement du tube digestif.

Méthodes de diagnostic de l'activité hypersécrétoire

Pour détecter la présence d'une sécrétion accrue, diverses méthodes de diagnostic de la pathologie sont utilisées. Tout d'abord, une analyse des plaintes du patient et de l'historique de la maladie est réalisée.

Après avoir reçu les informations primaires, le médecin traitant prescrit des mesures de diagnostic spécialisées. Les méthodes de recherche en laboratoire et instrumentale sont utilisées pour l'examen.

Comme méthodes de laboratoire sont utilisées:

  • détermination de la quantité de glucose dans le corps à jeun;
  • déterminer la quantité d'insuline dans le plasma sanguin; à cette fin, l'une des méthodes les plus informatives est utilisée - radioimmunologique;
  • test sanguin pour le sucre avec une charge;
  • détermination de la teneur en sang de la proinsuline et du peptide C;
  • effectuer des tests fonctionnels à jeun.

Comme méthodes instrumentales pour le diagnostic d'augmentation de l'activité des cellules pancréatiques sont utilisées:

  1. Tomographie par ordinateur.
  2. Angiographie.
  3. Cathétérisme de la veine porte pour détecter l'insuline immunoréactive.

Après avoir effectué toutes les études requises et confirmé le diagnostic, le médecin traitant se voit prescrire un traitement visant à normaliser le travail du pancréas.

Le choix de la méthode de traitement dépend du degré de développement du processus pathologique et de sa nature.

Traitements hyperfonctionnels

Le traitement de l’hyperfonctionnement de la glande au cours de la période aiguë consiste à administrer une solution de glucose par voie intraveineuse dans le corps.

Le traitement en cas de détection de la présence d'insulinome dans les tissus de la glande implique une intervention chirurgicale. La chirurgie supprime la tumeur. En cas de détection de la nature maligne du foyer de la tumeur, celui-ci est retiré avec une partie du tissu glandulaire.

Si une intervention chirurgicale ne peut être effectuée pour des raisons objectives, on prescrit alors au patient un traitement médicamenteux consistant en médicaments qui inhibent la synthèse de l'hormone insuline.

Lors de l'identification de la maladie chez les patients, l'observance d'un régime alimentaire spécial revêt une importance particulière. Un tel régime implique la consommation d'aliments riches en glucides.

Le respect de la nutrition diététique implique le refus de manger des aliments gras et épicés, en plus de cela, le patient devrait abandonner l'utilisation dans la ration de produits de boulangerie.

En cas d'activité sécrétoire accrue des tissus pancréatiques, il convient de surveiller les taux de sucre et d'insuline dans le sang. En cas de réduction de la quantité de glucides, il est nécessaire d'augmenter leur teneur en consommant des produits contenant une grande quantité de ce composant.

La consommation d'un tel aliment vous permet d'augmenter la teneur en sucre dans le sang et d'abaisser le niveau d'insuline.

Les fonctions du pancréas sont décrites dans la vidéo de cet article.