Diagnostics

Le taux d'hémoglobine glyquée dans le diabète sucré et les raisons de l'écart de l'analyse par rapport à la norme

Nous connaissons tous l'hémoglobine normale issue de la biologie scolaire. Mais lorsque le médecin commence à parler d'hémoglobine glyquée, les patients tombent dans un état de stupeur.

Peu de gens savent qu’en plus de l’habitude dans notre sang, il existe également une hémoglobine glyquée et que sa formation est un processus tout à fait naturel.

Ce type de composé est formé par la réaction du glucose et de l'oxygène, qui forment ensuite un composé inséparable «vivant» dans le sang pendant 3 mois.

Sa concentration est mesurée en% et son contenu quantitatif dans le sang permet de déterminer avec précision non seulement la présence de diabète, mais également de plus petites violations du métabolisme des glucides. Plus il y aura de sucre dans le sang, plus l'hémoglobine glyquée sera détectée.

De plus, cet indicateur peut augmenter et diminuer sous l’influence de nombreux autres facteurs tiers. Lisez ci-dessous à propos de ce qui peut être considéré comme la norme et des circonstances pouvant déclencher un changement pathologique de l'indicateur.

Hémoglobine glyquée: la norme en matière de diabète

L'analyse de l'hémoglobine glyquée n'est pas uniquement à des fins de diagnostic. Il vous permet également de déterminer dans quelle mesure le patient parvient à contrôler la maladie et dans quelle mesure le traitement prescrit est productif. Pour évaluer si une personne a une prédisposition au développement du diabète, ainsi que l’étendue des processus pathologiques survenant dans son corps, les spécialistes appliquent des indicateurs de la norme généralement établis.

Sur la base de ces chiffres, il est possible de tirer des conclusions complètes sur l’état de la santé humaine.Si, au cours de l'analyse, l'indicateur était inférieur à 5,7%, cela signifie que le patient n'a pas de problème de métabolisme des glucides et que le risque de développer un diabète est minime.

Si le résultat se situe dans la plage de 5,6 à 6,0%, le patient reçoit un diagnostic de résistance à l'insuline. Pour éviter le développement du diabète, il est nécessaire de suivre un régime alimentaire faible en glucides. Des taux plus élevés indiquent la présence de diabète.

Les indicateurs compris entre 6,5 et 6,9% constituent un appel de réveil, à la réception duquel le spécialiste envoie le patient se soumettre à des examens supplémentaires.

Type 1

Un score de 8% ou plus indique la présence de diabète de type 1. Si la teneur en HbA1c est de 10% ou plus, on peut supposer que le patient développe des complications du diabète (par exemple, l’acidocétose) et qu’il a besoin de soins médicaux urgents.

2 types

Si le patient au cours de l'étude a été identifié taux de 7%, cela indique la présence de diabète de type 2.

Pour confirmer le diagnostic, le spécialiste référera le patient pour un examen supplémentaire. Plus l'index d'hémoglobine glyquée est bas, meilleure est la compensation du diabète.

Par conséquent, il est extrêmement important que les diabétiques contrôlent la glycémie afin d'éviter une augmentation de la concentration en composés glyqués.

Quelle devrait être l'hémoglobine glyquée dans le diabète chez les femmes enceintes?

Comme il existe de graves changements dans le corps des femmes enceintes, les spécialistes ont élaboré un tableau séparé des valeurs normales pour les patients de cette catégorie qui subissent un examen approprié.

Si le résultat de l'étude ne dépasse pas 6%, le risque de développer un diabète est minime.

Une femme peut mener une vie habituelle pour la future mère, en observant la routine et le régime quotidiens habituels.

Avec un indicateur de 6-6,5% de diabète sucré n'est pas encore, mais la probabilité de son développement est considérablement accrue. Dans ce cas, les experts peuvent parler en toute sécurité de la violation de la tolérance au glucose. Cette condition est limite pour les femmes enceintes.

Afin de ne pas provoquer une nouvelle augmentation du taux de sucre dans le sang, la future mère doit contrôler son poids, suivre un régime pauvre en glucides, bouger davantage et être surveillée par un endocrinologue jusqu'à la naissance.

Si une femme souffre de diabète sucré même avant le début de sa grossesse, il est nécessaire de surveiller de près la glycémie et de fournir à la maladie une compensation maximale afin que le résultat de l'analyse soit proche du seuil de santé de 6,5%.

Des indicateurs de plus de 6,5% indiquent la présence de diabète gestationnel. Dans ce cas, on prescrit à la patiente un examen supplémentaire, selon les résultats desquels la future mère se verra prescrire un traitement.

HbA1c avec hypoglycémie réactive

Une hypoglycémie réactive peut se développer chez les personnes en parfaite santé et les diabétiques. Cette situation peut s'expliquer par de nombreux facteurs, notamment l'observation à long terme d'un régime alimentaire à faible teneur en glucides, le jeûne, le stress ressenti et de nombreuses autres circonstances.

L'hypoglycémie réactive peut survenir dans différentes conditions. Tout dépend des caractéristiques de la maladie et de son type.

Pour les patients avec une bonne compensation, l'HbA1c est considérée comme étant de 7% et des taux plus faibles (4-5% ou moins) provoquent le développement d'une hypoglycémie réactive.

Une hypoglycémie réactive survient chez les patients diabétiques de type 1 avec une diminution du taux d'HbA1c inférieure à 7,5% et chez les patients âgés atteints de diabète de type 2, si le taux d'HbA1c est inférieur à 8,5%.

Le spécialiste peut définir le niveau d'HbA1c pour chaque patient individuellement. En conséquence, une hypoglycémie se produira lorsque l'indicateur est nettement inférieur à la norme établie.

Les raisons de l'écart de l'indicateur par rapport à la norme chez les diabétiques

Les indicateurs d'hémoglobine glyquée chez les diabétiques ne sont pas toujours élevés. Dans certains cas, une diminution est observée. Les deux premières options sont des pathologies, qui peuvent être causées par divers facteurs chez les patients diabétiques. En savoir plus sur ce qui peut causer un tel changement dans la situation ci-dessous.

Élevé

Une forte augmentation de l'hémoglobine glyquée chez les diabétiques peut être déclenchée par les circonstances suivantes:

  • le manque de contrôle de la glycémie, ce qui entraîne une augmentation constante;
  • anémie avec carence en fer.

Ces facteurs peuvent être suffisants pour obtenir des indicateurs faussés. Afin de prévenir les augmentations soudaines d'HbA1c, les diabétiques doivent surveiller attentivement leur glycémie et suivre scrupuleusement toutes les recommandations du médecin concernant la prise de médicaments sur ordonnance.

Abaissé

Des scores plus faibles sont également dus à des causes tierces.

Parmi les circonstances pouvant conduire à une baisse des indicateurs figurent les problèmes suivants:

  • l'évolution des processus néoplasiques dans le pancréas;
  • consommation incontrôlée de médicaments qui abaissent la glycémie;
  • perte de sang abondante.

Le contenu réduit du taux d'HbA1c doit également être corrigé. Sa pénurie peut entraîner l'apparition de dépression, de fatigue, de vertiges et d'autres symptômes désagréables.

Pour éviter les problèmes de santé, il est recommandé de surveiller attentivement votre état et de faire appel à un professionnel de manière rapide et avisée.

Vidéos connexes

Quelle devrait être l'hémoglobine glyquée dans le diabète? La réponse dans la vidéo:

Une analyse sanguine de l'hémoglobine glyquée est une méthode informative de diagnostic du diabète et d'autres pathologies liées au métabolisme des glucides accessible à la plupart des patients. En utilisant cette méthode de diagnostic, vous pouvez surveiller l'efficacité du traitement, ainsi que la capacité du patient à contrôler la maladie existante.

Par conséquent, après avoir reçu une recommandation de votre médecin pour effectuer les recherches pertinentes, vous ne devez pas les négliger. Un diagnostic opportun aidera à maintenir la santé et à prévenir le développement de complications du diabète.